Skip to content

Anatomie de l’appareil respiratoire

On appelle voie aérienne l'ensemble des conduits dans lesquels l’air circule jusqu’aux poumons.

Classiquement, on distingue, les voies aériennes supérieures situées au dessus du larynx et les voies aériennes inférieures en dessous.

Les voies aériennes supérieures (Fig. 1) comprennent :

  • la cavité nasale
  • le pharynx qui comprend 3 zones :

     

    • le naso ou rhinopharynx,
    • l’oropharynx,
    • l’hypopharynx,
  • la bouche,
  • le larynx
  • l’oreille reliée au rhinopharynx par la trompe d’Eustache.

voies aériennes supérieures 
Fig 1 : les voies aériennes supérieures
(Blausen gallery 2014)

 

Les voies aériennes inférieures (Fig. 2) sont composées de la trachée, des bronches, des bronchioles et des alvéoles pulmonaires = arbre trachéo-bronchique

La trachée est un tube maintenu béant par une vingtaine d'anneaux de cartilage et conduisant l'air du larynx jusqu'aux bronches.

Les bronches sont les conduits amenant l'air de la trachée à chaque poumon. Le muscle lise qui entoure les bronches peut lorsqu’il se contracte modifier le diamètre des bronches, on parle de bronchoconstriction.

appareil respiratoire
Fig 2 : les voies aériennes inférieures
(Blausen gallery 2014)

On appelle bronchiole la ramification terminale des bronches.

Les bronchioles n'ont pas de cartilage, elles sont fines comme des cheveux et se terminent par de minuscules sacs pleins d'air : les alvéoles pulmonaires.

Une alvéole pulmonaire est un petit sac à paroi mince, rempli d'air, situé à l'extrémité des bronchioles et au niveau desquelles se réalisent les échanges gazeux respiratoires (Fig. 3).

Les poumons sont des organes spongieux, volumineux et coniques. Ils sont constitués par les bronchioles, les alvéoles et les capillaires pulmonaires.

La plèvre est constituée de deux feuillets, un au contact de la paroi intérieure du thorax et l’autre au contact des poumons. Entre les deux feuillets de la plèvre se trouve une infime quantité de liquide (le liquide pleural) qui permet à ces deux feuillets de glisser l’un sur l’autre.


Fig 3 : Échanges gazeux au niveau des alvéoles pulmonaires
(Blausen gallery 2014)

 

Primary Sidebar