Skip to content

Mécanismes de défense de la peau contre les infections

Les mécanismes de défense de la peau contre la pénétration et la multiplication des bactéries sont de différentes natures :

  • protection mécanique grâce à la continuité des cornéocytes ;
  • protection chimique liée :
  • au pH cutané voisin de 5,5 peu propice à la croissance bactérienne ;
  • au sébum qui recouvre l'épithlium d’un film hydrophobe renforçant la barrière kératinocytaire et s’opposant à l’adhésion des bactéries aux kératinocytes ;
  • à la présence de substances à activité spécifiquement antibactérienne (défensines, lysozyme…) ;
  • protection biologique par :
  • les bactéries de la flore commensale qui se comportent en compétiteurs biologiques vis-à-vis d’espèces plus dangereuses ;
  • les cellules de Langerhans épidermiques qui phagocytent les bactéries puis migrent vers les ganglions lymphatiques voisins pour présenter les antigènes bactériens aux lymphocytes.

 

Les infections de la peau surviennent en général suite à l’altération des mécanismes de défense :

  • rupture de la barrière kératinocytaire (plaies, lésions de grattage, brûlures…) ;
  • modification du pH cutané ;
  • disparition du film sébacé par l’emploi abusif de détergents ;
  • disparition de la flore commensale  résidente après usage inapproprié d’antiseptiques ;
  • macération qui contribue à la multiplication bactérienne…

Primary Sidebar