Skip to content

Sinusites

Physiopathologie

La muqueuse des fosses nasales et des sinus est constituée de cellules ciliées et de cellules caliciformes sécrétant le mucus. Le mucus piège les particules inhalées et le battement des cils vibratiles des cellules ciliées déplace le mucus vers le pharynx où il est dégluti.

Sous l’effet d’une agression (microbienne, allergie, pollution atmosphérique,..), la muqueuse s’irrite, gonfle et la production de mucus augmente. L’accumulation de mucus conduit à une obstruction du méat moyen. Le mucus n'est alors plus drainé vers les fosses nasales et très souvent des bactéries s’y multiplient.

Film

Agents étiologiques

Les sinusites à Haemophilus influenzae et Streptococcus pneumoniae sont les plus fréquentes, on trouve ensuite celles à Branhamella catarrhalis, Staphylococcus aureus et streptocoques.
La présence de bactéries anaérobies est plus rare et semble liée à un foyer dentaire.
Dans la majorité des cas, une seule espèce est mise en cause. Cependant, les infections bi ou trimicrobiennes ne sont pas rares.
Dans un cas sur trois, l’étiologie n’est pas bactérienne.

 

Signes cliniques

Les signes cliniques dépendent en partie de sa localisation. Parmi les plus fréquents, on note :

  • des céphalées,
  • des douleurs au visage augmentées lorsque le sujet se penche,
  • des sécrétions nasales souvent de couleur jaune-verte et épaisses (surtout en cas de sinusite d'origine bactérienne),
  • la présence de glaires, de mucus qui reviennent du nez dans la bouche et qui peuvent causer une toux grasse,
  • une obstruction nasale
  • parfois de la fièvre.

 

Sinusite aiguë et sinusite chronique

On parle de sinusite aiguë lorsqu’elle ne dure pas plus de 4 semaines et ne réapparaît pas plus de 3 fois par an.

On parle de sinusite chronique lorsqu’elle persiste au-delà de 12 semaines. Le plus souvent, la sinusite chronique se développe sur un terrain allergique. Il peut s'agir d'allergies aux animaux familiers, aux acariens, au pollen, aux champignons ou à d'autres substances qui provoquent une inflammation des parois du nez et des sinus.

D’autres facteurs peuvent être en cause : problèmes dentaires, pollution atmosphérique, présence de polypes nasaux, déviation de la paroi nasale, tabagisme, déficit immunitaire.

Primary Sidebar