Skip to content

Localisation et symptomatologie des infections urinaires

 

Selon la localisation du foyer infectieux, on distingue :

  • les infections urinaires basses qui affectent la vessie, on parle de cystite.
  • les infections urinaires hautes, très souvent des complications des cystites, l'agent infectieux remonte alors l’appareil urinaire et atteint le bassinet (pyélite) et les néphrons (néphrites), on parle de pyélonéphrite

Les symptômes de l’infection urinaire dépendent de la localisation du foyer infectieux.

 

Cystite

Les symptômes apparaissent brusquement : brûlures et douleurs à la miction, pollakiurie (besoin fréquent d’uriner), mictions impérieuses, absence de fièvre et de douleurs lombaires. Les cystites sont 50 fois plus fréquentes chez la femme que chez l'homme. Certaines femmes font des cystites à répétition, elles sont qualifiées de récidivantes si le nombre d’épisodes dépasse 4 par an.

Film

 

Pyélonéphrite

Le sujet présente de la fièvre (accompagnée fréquemment de frissons) et des douleurs lombaires irradiant vers le pubis. Parfois la présence de signes digestifs (vomissements, diarrhées..) peut égarer le diagnostic

 

Primary Sidebar