Skip to content

Identification des mycobactéries non tuberculeuses

 

Les mycobactéries non tuberculeuses sont désormais identifiées seulement par des méthodes de biologie moléculaire.

 

À partir du prélèvement après amplification génique (biologie moléculaire)

Biocentric commercialise une bandelette Genotype® Mycobacteria Direct (NASBA + hybridation inverse) capable d’identifier les mycobactéries non tuberculeuses les plus fréquentes ainsi que celles appartenant au complexe tuberculosis. Les espèces identifiées sont

  • le complexe tuberculosis (HS ici non puisqu’on est dans la partie des mycob non tuberculeuses)
  • M.avium
  • M.intracellulare
  • M.kansasii
  • M.malmoense.

La procédure complète comprend 3 phases :

  • extraction de l’ARN à partir d’échantillons décontaminés par captures sur billes magnétiques ;
  • amplification par technique NASBA 
  • hybridation inverse (Cf 5.3.2 et fig 17)

 

À partir d’une culture sur milieu solide ou liquide

Différents kits permettent d’identifier les mycobactéries non tuberculeuses.

Gen-Probe commercialise des sondes, marquées avec un ester d’acridinium, identifiant les mycobactéries non tuberculeuses les plus fréquentes au laboratoire : M. avium, M. intracellulare, M. kansasii et M. gordonae. Ces sondes remplacent les sondes spécifiques aux bacilles tuberculeux du système Accuprobe présenté en 5.2.2.

Biocentric commercialise aussi :

  • un kit pour identifier les mycobactéries non tuberculeuses communes = GenoType® Mycobacterium CM (Common Mycobacteria)
  • un kit pour identifier les mycobactéries non tuberculeuses les plus rares  = GenoType® Mycobacterium AS (Additional species) Le principe est identique au test GenoType® Mycobacterium/MTBC (Cf partie 5.3.2) = PCR multiplex + hybridation inverse

Innogenetics commercialise INNO-LIPA Mycobacteria qui identifie le complexe tuberculosis et différencie 16 espèces de mycobactéries non tuberculeuses = PCR de l’espace intergénique entre les gènes ribosomiques 16S et 23S + hybridation inverse.

Primary Sidebar