Skip to content

Anatomie fonctionnelle de l’appareil urinaire

Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’appareil urinaire (Fig.1) est composé de :

  • deux reins ;
  • deux uretères ;
  • une vessie ;
  • et un urètre.

L’urine, formée au niveau des reins, est transportée par les uretères jusqu’à la vessie, avant d’être éliminée hors de l’organisme par l’urètre.

  • L’urètre de la femme est beaucoup plus court que celui de l’homme (environ 3-4 cm chez la femme contre 20 cm chez l’homme).
  • La vessie est un organe musculaire creux, très extensible, ce qui lui permet de stocker l’urine entre les mictions.
  • Les reins sont des organes en forme de haricot d’environ 12 cm de long et de couleur brun rougeâtre. Ils se situent de chaque côté de la colonne vertébrale, sous le diaphragme et sont vascularisés par les artères rénales droite et gauche. Le sang purifié quitte le rein par la veine rénale.

Fig.1 : Appareil urinaire féminin et masculin https://microbiologiemedicale.fr/wp-content/uploads/2019/01/anatomie-appareil-urinaire.jpg
© www.coloplast.fr

 

pelvis fémininFig.2 : Coupe sagittale du pelvis féminin
By Tsaitgaist  via Wikimedia Commons

 

Structure interne du rein

La structure interne du rein se compose d’un cortex, d’une médulla, de calices et d’un bassinet. (Fig.3)

Le cortex et la médulla forment le parenchyme rénal qui est la partie fonctionnelle du rein. Il contient environ un million de minuscules canaux juxtaposés appelés les néphrons.

reinFig.3 : Coupe longitudinale d’un rein
By  Piotr Michał Jaworski; via Wikimedia Commons

 

Les néphrons

Chaque néphron comprend un glomérule entouré d’une capsule dite de Bowman et un tubule. Les différentes parties du tubule sont le tubule contourné proximal, l’anse de Henlé et le tubule contourné distal. Ce dernier rejoint un tube collecteur qui recueille l’urine de plusieurs néphrons. (Fig.4).

 

néphronFig.4 : Néphron
By OpenStax College via Wikimedia Commons

 

Les néphrons participent à l’homéostasie en remplissant les fonctions d’excrétion des déchets (créatinine, urée,..) de maintien du volume hydrique, de maintien de l’équilibre hydrominéral et acido-basique.

Dans un premier temps, les glomérules filtrent le sang : ils retiennent les cellules sanguines et les grosses molécules (protéines) mais l’eau, les électrolytes et les petites molécules passent. Ainsi se forme l’urine primitive.
Dans un second temps, la composition de l’urine est modifiée par des échanges très étroitement régulés avec des capillaires sanguins entourant le tubule proximal, l’anse de Henlé et le tubule distal. Ces échanges (réabsorption et sécrétion) permettent aux néphrons d’assurer leur fonction de maintien de l’homéostasie.
L’urine définitive circule ensuite dans les tubes collecteurs, jusqu’au bassinet puis est stockée dans la vessie.

Diurèse et composition de l’urine

Le volume d’urine éliminée par jour, également appelé diurèse, est d’environ 1,5 litres/24 heures.

L’urine normale contient 95% d’eau et 5% de solutés : urée, créatinine, acide urique, ions ammonium, corps cétoniques, électrolytes (sodium, potassium, calcium…). Sa composition et sa concentration varient en fonction des besoins pour assurer l’homéostasie de l’organisme. C’est un liquide jaune pâle, limpide et légèrement acide qui peut contenir en très faible quantités des hématies et des leucocytes (moins de 5 000/mL).

L’urine ne contient normalement pas de protéines, ni de glucides ou de lipides. Leur présence dans l’urine est le témoin d’une pathologie.


Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Secondary Sidebar