Skip to content

Infection intestinale coproculture cas 3

Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

 

Contexte

Un enfant de 2 ans souffre de diarrhées avec douleurs abdominales et vomissements. Il a de la fièvre.

Son médecin prescrit une coproculture standard.

Résultats le premier jour d'analyse des selles
Aspect des selles
Liquides et marron
Gram objectif
X100
Flore polymicrobienne constituée de 70% de Gram – et 30% de Gram +
EF objectif
x40
Leucocytes : très nombreux

Hématies : absence

Bacilles présentant une mobilité en vol de moucheron, pas de levures

Résultats des cultures après 24 h d'incubation
BCP à 37°C Nombreuses colonies jaunes
Hektoen à 37°C Nombreuses colonies saumon
Yersinia CIN à 30°C Pas de culture
Karmali à 37°C sous atmosphère microaérobie
Gélose au sang après filtration Millipore™ 0,45 µm à 37°C sous atmosphère microaérobie
Bouillon Mueller Kauffman à 37°C Présence d’un trouble

Questions

Pour faire apparaitre la réponse, cliquez sur la question !

 

1. Interpréter les résultats obtenus en Jour 1 en fonction du contexte clinique.

Flore d’apparence normale au Gram.

La présence de très nombreux leucocytes oriente vers une diarrhée inflammatoire.

Les bacilles présentant une mobilité en vol de moucheron à l’état frais oriente vers un Vibrio ou un Campylobacter.

L’âge de l’enfant, l’absence de notion de voyage, la présence de leucocytes oriente vers une infection invasive à Campylobacter.

Liens utiles
Coproculture

 

 

 

2. Interpréter les résultats des cultures obtenus en Jour 2

Les colonies saumon sur Hektoen utilisent au moins un des 3 glucides ; ce ne sont pas des Salmonella, ni des Shigella.

 

 

3. Indiquer le travail que doit effectuer le technicien en Jour 2.

Faire un isolement sur milieu chromogène sélectif des Salmonella avec la culture en bouillon Rappaport-Vassiliadis

Remettre à l’étuve les milieu Yersinia CIN et Karmali.

Résultats obtenus par le technicien en jour 3
Milieu chromogène SM2 : présence de colonies bleues

Yersinia CIN : pas de culture

Karmali : Nombreuses minuscules colonies + quelques grosses colonies (voir photo ci-dessous)

coproculture Karmali campylobacter

Milieu Karmali après 48h d’incubation en atmosphère microaérobie

 

Gélose au sang après filtration Millipore™ 0,45 µm : culture à l’emplacement du disque (voir photo ci-dessous)

Campylobacter filtration gélose au sangGélose au sang après filtration Millipore™ 0,45 µm après 48h d’incubation en atmosphère microaérobie

 

 

4. Interpréter les résultats des cultures obtenus en Jour 3.

Les colonies bleues sur SM2 sont Estérase – et ß-galactosidase et/ou ß-glucosidase +, ce ne sont pas des Salmonella. Comme il n’y a pas de colonies mauves sur ce milieu, on peut conclure qu’il n’y a pas de Salmonella dans les selles.

Pas de culture sur Yersinia CIN  = absence de Yersinia dans les selles.

Les colonies obtenues sur Karmali sont très suspectes d’être des Campylobacter.

 

 

5. Indiquer les tests que doit effectuer le technicien en Jour 3.

Analyser les colonies obtenues sur Karmali : Gram, EF, oxydase et catalase.

Résultats de l'étude des petites colonies sur Karmali
Les examens microscopiques (Cf résultat du Gram ce-dessous) et les tests oxydases et catalase réalisées avec les colonies obtenues sur Karmali et à l’emplacement du filtre millipore permettent de confirmer la présence de Campylobacter.

Gram colonie CampylobacterObservation au Gram des petites colonies présentes sur la gélose Karmali

 

 

 

 

 

 

 

6. Présenter les résultats des tests d’orientation qui, en J3, ont permis de confirmer la présence de Campylobacter.

Gram : fins bacilles à Gram négatif, incurvés ou en S ou de forme spiralée

EF : bacilles présentant une mobilité en vol de moucheron

Oxydase +

Le test catalase varie chez les Campylobacter selon les espèces.

Galerie d'identification ensemencées avec les petites colonies sur la gélose Karmali
Le laboratoire ne disposant pas de galerie API Campy, la galerie suivante est ensemencée :

  • Test hippurate
  • gélose au sang de mouton ensemencée en nappe sur laquelle ont été déposée un disque de céfalotine et un disque d’acide nalidixique incubée en atmosphère microaérobie à 37°C
  • bouillon Brucella incubé à 42°C
  • urée-tryptophane
  • MH au sang incubé en aérobiose
Résultats de la galerie d'identification
  • Hippurate +
  • Résistant à la céfalotine et sensible à l’acide nalidixique,
  • Culture en bouillon Brucella incubé à 42°C
  • Uréase –
  • Pas de culture sur la gélose MH au sang incubée en aérobiose

 

 

7. Identifier la souche de Campylobacter.

La souche isolée appartient à l’espèce Campylobacter jejuni ssp jejuni.

Document utile
Identification des Campylobacter

 

 

 

 

8. Commenter l’absence de culture sur MH au sang incubée en aérobiose.

Campylobacter est un microorganisme microaérophile, il ne cultive pas en aérobiose.

 

 

9. Proposer une conclusion à cette analyse.

L’enfant de 2 ans est atteint d’une diarrhée inflammatoire à Campylobacter jejuni ssp jejuni.

 

 

10. Expliquer pourquoi le technicien n’a pas repéré l’agent pathogène au Gram de l’examen direct.

Campylobacter est difficile à repérer à la coloration de Gram au sein d’une flore commensale souvent abondante car il est très fin et souvent pâle au Gram.

 

 

FIN DE L’ÉTUDE DE CAS

Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Primary Sidebar

Secondary Sidebar