Skip to content

Infection urinaire cas 3

Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

 

ECBU

Contexte
Patiente de 42 ans – non hospitalisée – brûlures et douleurs à la miction – absence de fièvre – infection urinaire il y a deux mois – pas de traitement antibiotique en cours.

Résultats le premier jour d'analyse de l'urine
Aspect de l’urineTrouble
Cytologie en cellule de Malassez15 leucocytes dans toute la cellule de Malassez

Absence d’hématie, de cylindre. Quelques cristaux d’oxalate de calcium

Quelques cellules de transition. Nombreuses cellules épithéliales pavimenteuses

Gram sur le culot de centrifugationFlore polymorphe constituée de bacilles à Gram négatif de taille moyenne, de longs bacilles à Gram positif et de coques Gram positif en amas.
Résultats des cultures après 24 h d'incubation à 37°C
Chrom ID CPS3
Ensemencée avec la technique à l’anse calibrée de 10 µL
Bactériurie = 104 UFC/mL – Présence de plus de 3 types de colonies dont quelques colonies roses.

 

Questions

Pour faire apparaitre la réponse, cliquez sur la question !

 

1. Commenter les résultats de l’analyse cytologique.

Le volume compris dans la totalité de la cellule de Malassez est de 1 cm3 soit 1 µL. La leucocyturie est donc 15 leucocytes/µL soit 1,5 104 leucocytes/mL (unité employée habituellement).

Cette valeur est supérieure à 104 leucocytes/mL : il y a une réaction inflammatoire signe d’infection.

Les nombreuses cellules épithéliales pavimenteuses suggèrent une contamination du prélèvement par des sécrétions vaginales.

Liens utiles
La cellule de Malassez

 

 

2. Commenter les résultats de l’analyse bactériologique.

Une flore aussi polymorphe correspond à une urine souillée. En outre, la présence de bacilles à Gram positif est en faveur d’une souillure par des sécrétions vaginales.

 

 

3. Proposer une conclusion à cette analyse

Plus de deux types de colonies, il faut utiliser le tableau C –  La patiente a bien les signes cliniques d’une cystite mais l’urine a été souillée par des sécrétions vaginales. Le prélèvement est non conforme. Les colonies roses sont des colonies d’Escherichia coli. Cette espèce appartient au groupe 1 d’uropathogénicité. Le seuil de pathogénicité est de 103 UFC/mL. Ici il la bactériurie est de 104 UFC/mL, le seuil a donc été franchi. Deux possibilités existent : infection urinaire à Escherichia coli ou absence d’infection. Un deuxième ECBU est nécessaire : demander un nouvel échantillon en rappelant à la patiente les précautions à prendre pour recueillir les urines.

Liens utiles
Interprétation d’un ECBU

 

 

 

FIN DE L’ÉTUDE DE CAS

Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Primary Sidebar

Secondary Sidebar