Skip to content

Infection intestinale coproculture cas 6

Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

 

Contexte

Une femme de 22 ans revenant d’un séjour au Mali souffre de diarrhées accompagnées de douleurs abdominales. Elle n’a pas de fièvre.

Prescription : coproculture standard.

 

Résultats le premier jour d'analyse des selles
Aspect des selles
Muco-sanglantes et purulentes
Gram objectif
X100
50 % de bactéries Gram négatif et 50% de bactéries Gram positif
EF objectif
x40
Leucocytes : très nombreux 15/champ

Hématies : très nombreuses 50/champ

Absence de levures et de bactérie mobile par ciliature polaire.

Questions

Pour faire apparaitre la réponse, cliquez sur la question !

 

1. Interpréter les résultats des examens microscopiques des selles.

Flore équilibrée

La présence de très nombreux leucocytes oriente vers une diarrhée inflammatoire

Il n’y a pas apparemment de Campylobacter, ni de Vibrio (car absence de bactéries mobile par ciliature polaire) mais cela reste à confirmer par la culture.

Pas de mycose.

 

 

Résultats des cultures après 24 h d'incubation
BCP à 37°CPetites et moyennes colonies jaunes
SS à 37°CNombreuses colonies jaunes et quelques colonies vertes sans centre noir
Yersinia CIN à 30°CRares colonies rouges de 4 mm de diamètre
Karmali à 37°C sous atmosphère microaérobiePas de culture
Gélose au sang après filtration Millipore™ 0,45 µm à 37°C sous atmosphère microaérobiePas de culture
Bouillon Mueller Kauffman à 37°CPrésence d’un trouble

 

 

2. Interpréter les résultats des cultures obtenus en Jour 2.

Les colonies vertes sans centre noir sur Hektoen sont lactose -, saccharose -, salicine – et H2S -. Elles peuvent être des Salmonella ou des Shigella.

Les colonies sur Yersinia CIN sont trop grosses pour être des Yersinia.

 

 

3. Indiquer le travail que doit effectuer le technicien en Jour 2.

Réaliser au moins 5 tests uréase rapide comprenant chacun une colonie suspecte (colonies vertes sans centre noir sur Hektoen). On peut également identifier par spectrométrie de masse MALDI TOF plusieurs de ces colonies suspectes (au moins 5)..

Remettre à l’étuve les milieux Yersinia CIN, Karmali et la gélose au sang.

Faire un isolement de la culture en bouillon Rappaport-Vassiliadis  sur milieu chromogène sélectif des Salmonella. Le technicien a choisi le milieu SM2.

Résultats obtenus par le technicien en jour 2
Les 5 colonies testées sont uréase +

 

Résultats obtenus par le technicien en jour 3
Pas de culture sur Yersinia CIN, Karmali et la gélose au sang

Présence seulement de colonies bleues sur SM 2.

 

 

4. Interpréter les derniers résultats obtenus.

Le test uréase est + or les Salmonella et les Shigella sont uréase –. Les colonies suspectes n’étaient donc pas des Salmonella ni des Shigella = Absence de Shigella

Pas de culture sur Karmali après 48h = Absence de Campylobacter dans les selles

Pas de nouvelles colonies sur Yersinia CIN : Absence de Yersinia

Les colonies bleues sur SM2 sont estérase – et possèdent au moins une des enzymes suivantes : ß-galactosidase et ß-glucosidase. Ce ne sont pas des Salmonella = Absence de Salmonella dans les selles.

Document utile
Fiche technique de la gélose SM2

 

 

Contexte

Le médecin demande alors un examen parasitologique des selles.

 

Résultats de l’examen parasitologique des selles

forme végétative entamoeba histolyticaExamen à l’état frais objectif X40
Photo 1

kyste entamoeba histolytica

Frottis coloré au MIF (Merthiolate Iode formol) objectif X100
Photo 2

 

 

5. Interpréter les résultats de l’examen parasitologique des selles.

Photo 2 : Présence de kyste d’Entamoeba histolytica ou d’Entamoeba dispar (la distinction des kystes de ces deux espèces n’est pas possible), or seul Entamoeba histolytica est pathogène.

Photo 1 : L’observation d’amibe hématophage permet de conclure à la présence d’Entamoeba histolytica.

La jeune femme présente une dysenterie amibienne.

 

 

 

6. Proposer des hypothèses expliquant le non repérage des éléments parasitaires dans le premier échantillon

Ces éléments parasitaires sont éliminés par intermittence. L’analyse de trois prélèvements successifs minimum est généralement nécessaire.

Document utile
Parasites dans les selles

 

 

 

FIN DE L’ÉTUDE DE CAS

Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Primary Sidebar

Secondary Sidebar